Les ravages du temps

Bonjour !

Ahhh le temps qui passe… vaste sujet… on pourrait déblatérer des heures entières à propos de son horrible sens de l’humour, faisant passer une des plus belles comédiennes françaises pour un vulgaire cosplay de Magicarpe  ! (Le vrai magicarpe ici) Mais non, nous ne parlerons pas de ça aujourd’hui ! Non, que nenni, je voulais plutôt pointer du doigt l’évitable ! En gros, les plans de carrières douteux et autres divers choix musicaux, mais aussi, pourquoi pas, capillaires ! Allons-y !

Plus sérieusement, tout le monde sait que les années 80, 90 et même début 2000 ont été très dures musicalement, on peut même dire que ça a été une véritable descente dans les limbes de la musique. Surtout en comparaisons avec les années 70 où du rock progressif et du hard rock passaient à la radio et dans les boites de nuits en se mêlant à des choses plus pop et disco ! Non, vous ne m’enlèverez pas de l’idée que la musique populaire s’est effondrée à partir des années 80… Ou alors c’est juste moi qui ne comprends pas le génie de  « Macumba »…. Du coup, imaginez bien que certains artistes des années 70 ont dû traverser tout ça ! Vous imaginez le danger de cet environnement malsain ?! Que sont-ils devenus ? Ont-ils des séquelles ?  C’est un reportage signé Hélix et Wyhman pour La Vie en Croches !

Et bien OUI, évidemment que ça laisse des séquelles ! Regardez Phil Collins, tout le monde le connait, au moins de nom, tout le monde sait qu’il fait parti du groupe Genesis et tout le monde sait également que Genesis est un groupe chiant…  et bien NON ! Ce n’est pas un groupe chiant du tout, il y a en fait un nombre incalculable de super morceaux et les membres du groupes sont véritablement géniaux en live ! Enfin, étaient…
Oui, c’est à toi que je m’adresse, toi le Phil des années 70… celui qui imite le volant d’une voiture avec son tambourin et frappe son bassiste avec ce même ustensile… que t’est-il arrivé ? Loges-tu au fin fond des limbes ? Regarde ce que la macumba t’as fait ! Vous allez me dire, c’est normal, en 40 ans on vieillit, on s’assagit, on fait des cosplay de magicarpe, ok ok… Et vous allez me dire aussi que faire le foufou à 60 ans serait, à tort, perçu comme de la démence sénile tandis qu’à 25 ans, c’est drôle… Ouais, c’est pas entièrement faux mais bon, il n’y a pas que ça dans l’équation. L’essence de Genesis est quand même un peu prog, y’a de la recherche de sonorités, de mélodies, de rythme, y’a une prise de risque, y’a de l’amusement et de l’accomplissement dans la réussite d’une entreprise audacieuse ! Je sais pas vous, mais je n’entends rien de tout ça dans « Can’t stop Loving you ».

Tu sais ou tu peux te le mettre celui-là ?!, temps, vieux, vieillissement, star, stars, genesis, Phil collins,brigitte bardot, vieille, magicarpe, 60's, 70's, 80's, 90's, 2000, limbes, musique, musiques, musicale, music, années, macumbaprog, mélodies, mélodie, sonorités, prog, rock, metal, pop, variété, can't stop loving you, l'amour, public, commercial, RFM, masse, article, la vie en croches, égoiste, folie, succès, Shaka, Ponk, Shaka Ponk, Frah, Damien Saez, couillu, poème, télévision, passagess télévisé, victoire de la musique, alcoolique, provocation, philosophie, intégrité artistique,, tube, tops of the pop, Kajagoogoo, Nick beggs, basse, bassiste, Steven Wilson, fun, Pascal Obispo, comédie musicale, Yael Naim, les 10 commandements, Older, David donatien, fabuleux, coward, authenticité, beauté, sincérité, progression, carrière, s'affirmer, se réinventer, riche, comblé, metallica, trash metal, 1983, brut, mélodique, death magnetic, album, morceau, morceaux, All nightmare long, Suicide & redemption, cyanide, meilleur, merchandising, groupe de metal, Kirk Hammett, noël, vacances, temps, cadeau, ravages, les ravages du temps, juger,

Tu sais ou tu peux te le mettre celui-là ?!

Peut-être que le succès et l’amour d’un public l’ont poussé à emprunter une voie visant à satisfaire le public en priorité… mais quel public ? Le public de masse, celui qui écoute RFM au travail ? Et donc devenir « commercial » ? (J’ai fait un article sur le sujet) Pour ce qui est de Phil Collins je ne pense pas: En revanche, je n’ai pas le même avis sur d’autres musiciens.
Au fil du temps, les embûches nous rendent plus fort, l’adversité et le pessimisme ambiant nous rendent plus vif, plus déterminé, plus résistant aux critiques et la musique que l’on fait est ce qu’elle doit être, c’est à dire égoïste. Après toutes ces épreuves, au fil du temps, quand le succès arrive, si tant est qu’il arrive un jour, et bien il peut être facile de se poser dans ce confortable fauteuil et de tout faire pour ne jamais en sortir. La critique est également facile j’en conviens et je peux comprendre le choix de ne pas sortir du fauteuil. Mais ne plus faire une musique égoïste, c’est perdre tout son caractère, c’est perdre sa patte artistique, sa folie, et c’est exactement ce qui est arrivé au groupe Shaka Ponk, un groupe mêlant heavy metal, électro, funk, punk, chants bouddhistes et musique pop à merveille. Le succès est arrivé et même si certains morceaux sont encore très bons, chaque album perd en folie, en expérimentation, en caractère et en tout ce que j’ai pu citer précédemment. Jugez par vous-mêmes, vous avez le droit de ne pas être d’accord au fait !

Sinon, vous pouvez lutter, continuer coûte que coûte sur la même philosophie et trimer pour exprimer vos convictions les plus profondes au risque de vous fermer les portes du show business et donc du succès auprès du grand public ! Damien Saez a essayé, à grands coups de poèmes, de provocations et passages télévisés couillus. Vous voulez voir où ça l’a mené ? Comme vous voulez… Non, y’a pas à dire, les ravages du temps… c’est terrible… Mais est-ce seulement possible d’y faire face ? Quand le succès ne vient jamais, on finit par jouer 15 minutes par jour après le boulot parce que la vie nous rattrape, et si quand il arrive enfin on finit par faire de la musique commerciale, de la musique de pépé ou bien encore par devenir alcoolique… à quoi bon lutter ?

tu sais ce qu'il te dit l'alcoolique ?!

tu sais ce qu’il te dit l’alcoolique ?!

Et bien heureusement, le temps ne fait pas forcément des ravages, au contraire ! Parfois le temps est un généreux présent !

Ecoutez-moi ce tube des années 80 sur le plateau de Top of the pops. Difficile de faire plus moche style vestimentaire et capillaire. Je ne parlerai pas de la musique q la voix et en prenant en compte le fait qu’on est dans les années 80, est plutôt pas mal. Vous aurez sûrement remarqué le bassiste avec sa choucroute tressée sur la tête… Il joue pas mal le bougre hein ? Et bien j’en ai déjà parlé sur ce blog. A deux reprises même… Dans l’article sur la basse ainsi que dans le récit du concert de Steven Wilson. Ce mec, c’est Nick Beggs et c’est un putain de bassiste qui joue avec Steven Wilson ! Vous voyez, parfois l’âge ça a du bon, et il a gardé les tresses, façon écolière en plus ! Ce qui prouve de manière scientifique que ce mec est fun !
Clairement, Nick Beggs a beaucoup moins de succès maintenant qu’en 83, mais je pense qu’il ne regrette pas son statut actuel et qu’il s’amuse autant voir plus qu’avant tout en pouvant vivre convenablement de ce qu’il fait. (De toute façon Tops of the pop n’existe plus…)

Ce qui n’est malheureusement pas le cas de tous les artistes qui, pour se faire connaître et accessoirement manger, peuvent accepter n’importe quel boulot, comme jouer dans une comédie musicale de Pascal Obispo. Vous ne le savez peut être pas, mais celle qui à monopolisé les ondes radio en 2007 vient de là…  Yael Naim, alias Miryam dans les 10 commandements, qui, on la comprend, vit un peu mal son passé artistique, a beaucoup progressé et n’est pas tombée malgré le succès dans les pièges et attraits commerciaux des contrats juteux. Avec son compagnon David Donatien, ils nous ont pondu cette année, un album assez fabuleux, qui maintient Yael sur la voie de l’authenticité, de la sincérité et de la beauté.

Je pense que c’est clairement la progression logique d’une carrière, s’affirmer, se réinventer, s’affirmer, se réinventer, s’affirmer, se réinventer, s’affirmer, se réinventer s’affirmer, se réinventer, s’affirmer, se réinventer (bon après ça dépend de la durée de la carrière…) et mourir riche comblé. Je ne pouvais pas faire un article sur le temps sans parler de ce groupe à la longévité exceptionnelle et aux choix tellement critiqués, tellement piétinés d’un côté, et tellement adulés et surestimés de l’autre… Commençons par le commencement. Prenons 4 jeunes rebelles de la société qui veulent casser du politicos et du producteur à coup de rangers et de guitares saturés. En gros, pour vous situer, pendant que que Nick Beggs jouait et dansait sur le plateau de Tops of the pop en 1983, ces metalleux  sortent un album au doux nom de « Kill em All » dans un genre de metal nouveau qui a pour doux nom (également) le trash metal (vous devez savoir ce que c’est si vous avez lu cet article). Depuis 1983, et depuis leurs vingt ans, il va de soit que leur musique a évolué et s’est assagie. Les premières compositions correspondaient à un esprit jeune et rebelle, aux prémices du trash metal et à une faible expérience musicale, donc ça donnait quelque chose de très brut. Metallica est donc parti de là jusqu’à affiner son style, se démarquant des autres en expérimentant des albums qui ont été jugé mauvais par les « fans » (vous savez ce que j’en pense des « fans » ? Non ? Ça ne saurait tarder alors…). Finalement, plus de 20 ans après, ils sortent leur dernier album en date (hors live) dont nous allons faire un bref constat si vous le voulez bien. All nightmare long… ok… Suicide & Redemption… ok… Cyanide… Bon clairement c’est un des meilleurs albums du groupe… Les compositions sont plus riches, le son est meilleur, peut être plus heavy metal que trash metal, mais on s’en fout. Franchement à part le fait d’avoir gardé Kirk Hammet à la guitare solo, ce groupe a un super parcours ! Certes c’est LE groupe de metal alors ils y vont au taquet sur le merchandising et font beaucoup de concerts pour au final ne rien nous pondre de neuf depuis 2008, mais franchement ils sont bons quoi… (à part Kirk Hammett, vraiment…)

Il était peut être mérité celui là..., temps, vieux, vieillissement, star, stars, genesis, Phil collins,brigitte bardot, vieille, magicarpe, 60's, 70's, 80's, 90's, 2000, limbes, musique, musiques, musicale, music, années, macumbaprog, mélodies, mélodie, sonorités, prog, rock, metal, pop, variété, can't stop loving you, l'amour, public, commercial, RFM, masse, article, la vie en croches, égoiste, folie, succès, Shaka, Ponk, Shaka Ponk, Frah, Damien Saez, couillu, poème, télévision, passagess télévisé, victoire de la musique, alcoolique, provocation, philosophie, intégrité artistique,, tube, tops of the pop, Kajagoogoo, Nick beggs, basse, bassiste, Steven Wilson, fun, Pascal Obispo, comédie musicale, Yael Naim, les 10 commandements, Older, David donatien, fabuleux, coward, authenticité, beauté, sincérité, progression, carrière, s'affirmer, se réinventer, riche, comblé, metallica, trash metal, 1983, brut, mélodique, death magnetic, album, morceau, morceaux, All nightmare long, Suicide & redemption, cyanide, meilleur, merchandising, groupe de metal, Kirk Hammett, noël, vacances, temps, cadeau, ravages, les ravages du temps, juger,

Ok… il était peut être mérité celui là…

Ahhhh le temps qui passe… on pourrait déblatérer des heures entières à propos des incroyables vertues qu’il nous accorde. La maturité, quel cadeau… Apprendre des autres, de ses erreurs, la confiance, aux autres et en nous-mêmes, tant de choses que seul le temps peut nous apporter si l’on sait l’apprivoiser. Les artistes que je viens de présenter ont tous une manière différente d’appréhender le temps qui leur a été donné et chacun en a fait ce qu’il estimait être le plus judicieux. Qui suis-je pour juger ces choix ? Je répondrai simplement : un mec qui a décidé de prendre le temps de réfléchir sur quoi faire de son temps…

N’hésitez pas à nous faire part de quels groupes ou artistes ont, pour vous, fait les plus grosses descentes dans les limbes de la musique mais aussi ceux qui ont réussi comme personne à subsister en conservant leur âme originelle et même à transcender leur musique au fil du temps !

Merci de m’avoir lu, c’était le dernier article avant la trêve hivernale, bonnes vacances, bonnes fêtes et à bientôt !

-W-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s