Le rap c’est mâle !

Comme vous le savez, le rap c’est avant tout les paroles. Et c’est pourquoi je ne parlerai quasiment exclusivement que de rap français dans cet article.

Honnêtement, je ne saurai pas dire qui du rap ou du metal a la pire réputation. Au final, les deux souffrent des même maux : stigmatisation des messages des groupes mais aussi malhabileté des fans dans la défense des styles en question et dans l’image qu’ils véhiculent. J’aurai l’occasion de revenir sur ce sujet par rapport à la musique metal dans un prochain article mais, pour ce qui est du rap et de ses plus proches voisins, je vais essayer dès à présent de redorer un peu leur blason.

Bon, il est vrai que de nombreux mauvais exemples monopolisent les médias. Je n’en citerai qu’un minimum pour éviter d’en faire la pub, mais je pense que vous avez déjà quelques noms en tête. Entre textes mal écrits, violents, misogynes, vulgaires et grossiers à souhait, les arguments des détracteurs sont tout trouvés, d’autant plus si l’on prend en compte l’influence de la musique sur les ados.

wyhman, violent, violence, variété, utopiste, texte, style, stupeflip, stup, stromae, stigmatisation, spleen des petits, soul, solaar pleure, solaar, shurik'n, secte, scott, roots, ritournelle, rimes, religion, religion est, rebellion, réputation, rap, puppetmastaz, punk, puccino, poésie, parole, oxmo, mystère, métaphore, metal, Mc Salo, Mc, mauvaise, marionnette, linksthesun, le rap c'est mâle, le rap c'est mal, lapin, la fin de leur monde, kitsch, king ju, jazz, jacque, j'te connaissais pas, instrus, instru, impuissance, Iam, horror, hop, hip, heron, hélix, gospel, gil, gangsta, français, flow, faiblesse, Eric Zemmour, core, concept album, chocolat, cadillac, brut, brel, booba, bling bling, benjamin siksou, assassin, anarchiste, allitération, akhenaton, agressivité, agressif,

cliquez !

Difficile d’imaginer comment ce style aux origines soul, jazz, et on pourrait même dire gospel, a pu autant évoluer jusqu’à cette image gangsta bling bling. Vous avouerez que c’est un peu paradoxal ! Bien heureusement cette image est un cliché, et comme tout cliché il y a du vrai, mais aussi des milliers de contre-exemples. Pour les plus fins connaisseurs, j’espère que vous pardonnerez mon manque de culture rap/hip-hop, car je vais à présent, par le biais de quelques groupes, montrer l’étendu des possibilités de cet univers.

Vous les connaissez, je sais qu’ils ne suffiront pas à vous convaincre, mais on ne peut pas ne pas les citer, et je vais le faire, comme ça on en sera débarrassé. Le groupe Iam est parmi les pionniers du rap français. Inspiré par le groupe Assassin, ils ont réussi là où leur prédécesseur a échoué : faire aimer le rap à ta grand-mère !  Notamment grâce à beaucoup de finesse, de poésie, de textes imagés, le tout servi avec une agressivité lucide et chirurgicale. Je trouve qu’il y a beaucoup de désolation dans les morceaux, une sorte d’impuissance. En fait, la faiblesse, c’est ce que j’aime le plus dans le rap (vous aurez l’occasion de le constater au fil de l’article). Evidemment on ne peut pas parler d’Iam sans parler du flow légendaire d’Akhenaton et de la voix chaude et ronde de Shurik’n, qui nous conte autant qu’il nous rappe le triste constat qu’ils tirent de notre société. Je défie quiconque d’oser me sortir les énormités habituelles sur le rap après avoir écouté cette version de « La fin de leur monde » (qui résume très bien cet article en une phrase « Ils ont caricaturé nos discours radicaux, ils l’ont résumé par « wesh, wesh » ou « yo, yo » »). Je vais malgré tout continuer ma démonstration par l’exemple, puisque tel est ma destiné.

Si je vous dis qu’un rappeur a réussi l’exploit d’être cité par un prof de français d’Hélix, mais aussi de voir ses textes appréciés par Eric Zemmour, vous ne me croirez certainement pas. Enfin, je n’écrirai pas ça si ce n’était pas vrai, donc vous me croyez sûrement. Du coup vous vous demandez qui ça peut bien être ! Et bien l’heureux élu est Mc Solaar. Alors je ne suis pas particulièrement réceptif à sa musique  mais je suis obligé de lui reconnaître un talent d’auteur assez fou. Linkthesun en parle mieux que moi dans ses vidéos (notamment celle sur Stromae) donc je vous conseille de les regarder si ce n’est pas déjà fait. Malheureusement je ne trouve pas mon compte dans les instrus et le flow à part dans quelques exceptions comme « Solaar pleure » où l’évolution du morceau est assez épique, et où je trouve enfin une vrai cohérence paroles/musique.

Si il y en a un qui me met autant d’accord sur l’écriture que sur les instrus, c’est Oxmo Puccino. Je vous passerai les comparaisons avec Brel et les conneries du genre habituelles, je vais juste vous laisser déguster les paroles sucrées de « J’te connaissais pas » (existant aussi dans une version en featuring avec Benjamin Siksou, vous savez, un des seuls mecs talentueux découverts par un télécrochet). Et écoutez la musique ! Une légèreté sophistiquée et surtout une instru qui prend de la place ! C’est tellement rare dans ce genre de musique que je me dois de le souligner. Je ferai un article sur ce que j’appelle la grâce dans la musique. Un truc qui fait que dès les premières secondes on reconnait quelque chose d’extraordinaire. Vous comprendrez sûrement de quoi je veux parler si vous écoutez ça :

Vous vous dite peut être « Ouais, ok, mais le rap c’est censé être violent aussi ! Des coups de gueule, de l’agressivité, des rebellions, des trucs qui donnent envie de dire à notre patron « Allez vous faire foutre ! » C’est vrai ! Vous avez raison ! Dans ce domaine, j’ai mon petit chouchou : le petit Stupeflip. Le meilleur adjectif pour décrire Stupeflip c’est le mystère (au chocolat). Ils jouent avec ça et non sans raisons. Ce mystère permet à chaque fan du groupe (les lapins) de se faire sa propre vérité autour du groupe, de s’investir, et de se l’approprier. Et ça fonctionne plutôt bien à en croire les combats d’egos et de théories farfelues dans les commentaires des vidéos. Pour ma part, je vais vous expliquer ma vision du groupe et mon interprétation qui est très simple. Vous vous rappelez quand je vous disais que j’aime la faiblesse dans le rap ? Et bien c’est exactement ça. Stupeflip c’est pour moi un groupe d’utopistes, anarchistes, haineux et gentils qui veulent rallier des membres à leur cause. Ils sont blasés, tristes, effrayés par le monde qui les entourent et ce depuis leur enfance (je dis « leur », « ils », mais c’est principalement King Ju qui délivre cet état d’esprit). Du coup ils ont créé une sorte de « secte virtuelle » qui finalement n’est rien de plus, pour moi, qu’un appel à l’utopisme sous la forme d’une secte ou d’une religion (virtuelle encore une fois). Ils appellent leur cause la religion du stup, et utilisent beaucoup le chant lexical de la religion. Pour montrer leur détachement et leur désapprobation par rapport à l’humanité, ils se mettent parfois, dans leurs concepts albums, dans la peau d’extraterrestres et parlent des « terriens ». Bref vous l’aurez remarqué, énormément de folklore autour du groupe. C’est n’est évidemment pas leur ésotérisme qui m’a fait craquer, mais leur sincérité. Beaucoup prennent le groupe comme une grosse blague parce qu’ils se moquent de tout et font n’importe quoi, mais justement, il y énormément de choses très sérieuses et touchantes. Dans le « spleen des petits » que vous avez pu entendre ou « Région est« , on sent qu’il n’y a pas de barrière, c’est brut, et moi ça me touche beaucoup. Sans parler de la musique qui est d’une inventivité folle pour du rap (mis à part le côté punk). Y’a de la pop (souvent pour s’en moquer), des ritournelles de variété, du rap, de l’électro, des choses limite horror-core, du kitsh, du punk.., et surtout des ambiances particulièrement réussies. Ils ont le don de modeler les sons, les voix, pour concocter des ambiances qui collent parfaitement aux textes et aux messages. Au niveau de leur rap, ça gueule, ça s’arrache les cordes vocales, ça rime en vrac et ça joue énormément sur les allitérations. King Ju a plusieurs personnages, change de voix et de caractère, Cadillac fait partie de la catégorie « arrachage de cordes vocales », et Mc Salo raconte bien souvent n’importe quoi, mais plutôt bien. Julien Barthélémy allias King Ju reproche souvent la monotonie de la musique actuelle et notamment française. Je pense qu’il est un peu trop prétentieux en disant qu’il n’y a qu’eux qui font de la bonne musique en france, mais honnêtement, écoutez leurs albums (dans l’ordre et en entier), ils valent vraiment le coup ! (d’autant plus qu’ils sont dispo sur leur youtube).

wyhman, violent, violence, variété, utopiste, texte, style, stupeflip, stup, stromae, stigmatisation, spleen des petits, soul, solaar pleure, solaar, shurik'n, secte, scott, roots, ritournelle, rimes, religion, religion est, rebellion, réputation, rap, puppetmastaz, punk, puccino, poésie, parole, oxmo, mystère, métaphore, metal, Mc Salo, Mc, mauvaise, marionnette, linksthesun, le rap c'est mâle, le rap c'est mal, lapin, la fin de leur monde, kitsch, king ju, jazz, jacque, j'te connaissais pas, instrus, instru, impuissance, Iam, horror, hop, hip, heron, hélix, gospel, gil, gangsta, français, flow, faiblesse, Eric Zemmour, core, concept album, chocolat, cadillac, brut, brel, booba, bling bling, benjamin siksou, assassin, anarchiste, allitération, akhenaton, agressivité, agressif,

Dis, tu veux être mon copain ?

Si je vous dis qu’un président de la république française a introduit un discours public à la télévision par une citation d’un groupe de rap, vous vous dites que c’est forcement vrai puisque je vous ai fait le coup tout à l’heure ! Et bien non ce n’est pas vrai ! Essayons autre chose. Si je vous dis qu’il existe un groupe de rap de marionnettes, vous vous dites encore que c’est vrai parce que je suis votre guide spirituel et que vous n’avez foi qu’en moi, et vous avez raison ! Puppetmastaz est un groupe allemand de hip-hop formé dans les années 90 et dont les rappeurs sont des marionnettes. Concept original, et finalement très efficace ! Chaque marionnette ayant son propre caractère et forcément sa propre voix (puisque ce sont des hommes qui les articulent, désolé de vous décevoir. Ah, au fait, le papa noël n’… NON ! Touche pas à ça !) les instrus sont très bonnes, c’est dynamique, ça part dans tous les sens en restant efficace, et c’est drôle ! On est quand même loin du cliché bling bling gangsta là non ?!

Franchement, là, si vous n’êtes pas convaincus, je ne peux plus rien faire pour vous. Vous avez eu de la poésie, de la revendication, de la haine, de l’amour et des marionnettes de lapins qui rappent et ça ne vous suffit pas ? Si toi, derriere ton écran tu n’es pas content… 

Pour ceux qui sont convaincus, et seulement ceux qui sont convaincus, ce fut un plaisir comme à chaque fois, et n’oubliez pas, demain, lundi 13 avril, nous fêtons la saint Ida, donc bonne fête à toutes les Ida !

-W-

Publicités

2 réflexions sur “Le rap c’est mâle !

  1. Salut Marion ! J’ai choisi de parler principalement du rap français parce qu’il est plus simple d’en comprendre les paroles et donc d’en être émue (ou non) et de juger si les textes sont bien écrit (ou pas). Un deuxième article est effectivement prévu. J’ai encore pas mal de choses à dire, notamment sur des artistes internationaux, mais celui là est déjà pas mal riche. Si j’avais dû regrouper il aurait été trop indigeste (c’est pour ça que je me suis restreint en fait. J’avais pas prévu de faire ça comme ça à la base). Quant au sujet des rappeuses, on m’avait déjà fait écouter Keny Arkana mais elle ne m’avait pas marqué, et elle ne me touche toujours pas aujourd’hui. Mais je promet de creuser le sujet. 😉
    Merci pour ton commentaire !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s