Interview de Wyhman par Hélix (Parce que France Musique n’en a pas voulu)

Hélix (voix aguicheuse) : Wyhman bonjour.

Wyhman (dans l’archétype du dragueur de comptoir) : Bonjour…

H (d’une voix un brin plus professionnelle) : Pour commencer, est-ce que tu pourrais nous expliquer pourquoi tu fais un blog musical ?

W: Parce qu’on me l’a proposé, déjà, puis j’ai remarqué que je parle beaucoup quand on me lance sur le sujet, et… apparemment je dis pas que des conneries donc… voilà !

H : Comment se passe ton partenariat musical avec Hélix ? Ça va ? C’est pas trop difficile ?

W : Ça se passe.

H : Elle te laisse écrire parfois ?

W : Non, mais elle a beaucoup de choses à apprendre, et je me mets un peu dans le rôle du professeur, enseignant la musique et la culture musicale à cette pauvre petite inculte.

H : En échange de quoi elle fait toute ta culture sur le reste. Finalement.

W (d’une mauvaise foi flagrante) : Ooh oui, on peut dire qu’elle m’apprend la mauvaise culture.

H (dubitative) : Mouais, passons. Que recherches-tu avec ce blog ? Quels sont tes attentes et tes objectifs ?

W: Et bien finalement c’est assez égoïste, puisque parler de la musique aux autres et essayer d’amener ça de manière ludique, ça nous apporte à nous-mêmes une opportunité de réflexion et ça nous permet d’aller plus loin. Je me rappelle d’un prof qui m’avait dit… attends qu’est-ce qu’il m’a dit… ça m’a tellement marqué ! (rire) Quand on entend un truc, on l’assimile à 50% je crois, et être capable…. non attends je sais plus ce qu’il m’avait dit ! Ellipse temporelle ! (Bruit inspiré de Doctor Who)

H : Bon et bien moi je vais sur Facebook en attendant !

W : Non attend je me souviens ! On assimile 50% d’une chose que l’on entend et comprend, et 90% d’une chose que l’on est capable d’expliquer, un truc comme ça. Donc parler de la musique de façon ludique, et en expliquer des notions, ça montre qu’on les a assimilées, et ce blog me permettra de pousser ces notions jusqu’à les comprendre, et enfin les expliquer. (Conscient que sa réponse est très confuse mais essayant de le masquer dans sa voix) C’est donc aussi un moyen de développer ma réflexion personnelle.

H (faussement admirative)C’est beau ce que tu dis ! Où puises-tu ton inspiration ?

W (d’un ton de chaman bouddhiste) : Dans l’art ! L’art est mon inspiration ! Et tes beaux yeux ! (Rire puis  redevenant sérieux) Non mais j’ai développé ma propre vision de la musique grâce à celles de nombreux artistes en fait, c’est un mix de plein d’artistes dont j’ai écouté les interviews, dont j’ai essayé de comprendre la philosophie et aujourd’hui, et bien j’ai essayé de mélanger tout ça en la faisant correspondre à mon caractère, et du coup voilà la base de mes inspirations.

H : Et quel est ton processus d’écriture ?

W : Ecriture de ?

H (d’un ton franchement affligé) : Du blog !

W : J’ai pas encore écrit de trucs !

H : Si si t’as des brouillons je t’ai vu !

W : Euh… mon processus d’écriture…mmhh je n’y ai jamais vraiment réfléchi, j’ai plein d’idées en vrac que je pose d’abord pour faire un maximum de contenu de fond, et après je me débrouille pour les ordonner de manière cohérente, leur donner une évolution, faire des transitions intéressantes, et après travailler sur la forme, trouver des formules accrocheuses, drôles, marquantes dont on peut facilement se rappeler, puisque c’est aussi ça le but du blog, écrire des choses pas bêtes qu’on puisse sortir lors d’un dîner où l’on est un peu paumé au milieu d’un trop plein de musiciens.

H : Est-ce que tu peux nous expliquer comment tu es venu à la musique ?

W : Jusqu’à la quatrième à peu près, je trouvais la musique inintéressante, je trouvais que ça servait à rien, et je n’aimais pas ça du tout ! Quand un beau jour, en cours de musique, on devait proposer et choisir une chanson. Et une élève a proposé du Noir Désir, Le vent l’emportera, et j’ai trouvé que c’était pas si mal que ça et que la musique ça pouvait être autre chose que Céline Dion et Lara Fabian. Alors bon, je m’y suis pas lancé tout de suite, mais l’idée a fait son chemin. Et un peu après, ma sœur a eu un copain qui faisait de la guitare. Il avait des goûts très blues/rock, et je trouvais ça pas mal aussi. On va dire que parallèlement au fait que la musique m’intéressait de plus en plus, la pratique de la musique m’attirait aussi. Et finalement je m’y suis mis presque en même temps. J’ai commencé au lycée à écouter un peu de tout déjà. De Eminem à Tryo (une chanson ! L’hymne de nos campagnes), Saez aussi. Forcément on commence par des choses accessibles, donc ce genre de groupes. Mais très vite j’ai acheté ma première guitare acoustique, je jouais des trucs assez pépères, mais un pote de lycée m’a donné envie de me mettre plus à l’électrique. Je m’étais déjà mis à écouter du metal donc c’était logique que je me mette à la guitare électrique et aux trucs un peu plus bourrins. La question c’était bien comment j’en suis venu à la musique c’est ça ?! (rire)

apprentissage de la musique, écriture, basse, blog, blog musical, croix rousse, lyon, france musique, guitare, hélix, interview, jazz, la vie en croches, metal, musique, the do, tryo, wyhman,

Et oui, on est tous passés par là.

H (goguenarde) : Oui !

W (rassuré) : Et bah voilà ! Je pars un peu loin des fois !

H : Non c’est bien puisque tu as anticipé ma question suivante !

W : Oh tu vois, je lis dans tes pensées !

H : C’est beau ! Tu regardes mon PC surtout !

W (imitant Tino Sandalette) : Même pas ! (imitant Wyhman) Et sinon c’est quoi ta question suivante ?!

H : C’était « Qu’est-ce qui t’as donné envie de faire de la musique ? » mais bon là…

W : Ah ouais non mais celle-là je l’ai passée.

H : Donc…

W : Non mais j’ai pas fini ! Donc je disais que je m’étais mis au metal et au fur et à mesure et bien… le metal étant un genre, bien qu’on puisse penser le contraire, très riche et très sophistiqué, ça m’a ouvert sur de nouvelles techniques et influences qu’on retrouve ailleurs et de fil en aiguille ça m’a amené à aimer des groupes qui ne se cantonnent pas à un style, qui sont très éclectiques comme the Dø qui sont une de mes principales inspirations au niveau de leur esprit et de leur manière de faire et penser la musique, et je vais m’arrêter là pour pas te bouffer trop de questions !

H : Puisque tu parles de the Dø, quel instrument te fait fantasmer à mort, à part le corps d’Olivia ?!

W : Mmhhh bonne question… Je dirais que le thérémine me fait pas mal craquer. Le fait de, tel un chef d’orchestre, sans rien toucher, faire de la musique juste en gesticulant et en bougeant ses petites mimines, ça me fait des choses, mais je dois avouer que le son d’un Fender rhodes… C’est un son qui est très sensuel au final  ! Du coup pour répondre à ta question, ça me semble très adapté.

H (ironiquement blasée) : En tout cas, nous vous remercions d’avoir cité deux instruments que l’intervieweuse ne connais pas ! Mais c’est pas grave Google est là pour ça ! Sinon est-ce que tu as autre chose que la musique dans ta vie ?

W : Je dirais bien… une copine. Mais c’est pas folichon et niais comme réponse. (rire)

H  (rire) : Non mais en loisir, en occupation ! Bon je dis pas qu’une copine ça occupe pas mais bon c’est pas la question là.

W : Bah comme je l’ai dit précédemment, c’est l’art qui m’inspire, la musique c’est une chose mais tous les bons films, les bonnes séries…

H : Comme True Blood ?! (rire)

(rire) : Exactement ! Pour ne citer qu’elle ! Sinon, la littérature aussi, de plus en plus, pas encore la peinture, parce que pour l’instant ça ne me fait rien, mais pourquoi pas, je ne suis fermé à rien du tout. Sinon…. (Hélix soufflant une réponse à son interlocuteur) Si alors l’autre elle dit que je cuisine (rire) mais c’est pas forcément une passion !

H : Oui mais on peut dire que c’est artistique, pour avoir mangé quelques fois ce que tu fais, c’est pas dégueulasse !

W : Bah tu vois, je vais te faire plaisir, je vais citer Dan de the Dø, qui racontait dans une récente interview que ses parents tenaient un restau et qu’il avait trouvé beaucoup de points communs entre la cuisine et la musique. Tu mets des ingrédients, tu crées une alchimie, un tout cohérent, et finalement tu peux faire, et ça c’est « moi » qui le dis, tu peux faire un super truc avec deux ingrédients, et un truc pourri avec soixante et inversement, donc voilà. Mais la cuisine c’est pas forcément une passion, c’est juste que j’aime bien manger, et que ça m’intéresse de faire des trucs bons !

H : D’accord ! Et si tu avais le choix entre une basse fretless cinq cordes sublime et une nuit avec Olivia, que choisirais-tu ?

W : Bien que j’aime l’éphémère… la basse cinq cordes putain ça serait bien !

H : C’est ta copine qui va être rassurée ! Quels sont les deux styles de musique dans lesquels tu te retrouves le plus ? Je sais que deux pour toi c’est pas énorme mais c’est volontaire.

(imitant le bruit du vent d’automne s’immisçant dans les interstices des volets) : Euh… de toutes façons vous allez le remarquer au fil des articles, j’aime pas me cantonner à un style…

(de son rire diabolique) : C’est justement pour ça que je te pose la question !

W : Oui et bien c’est méchant, tu es une personne méchante, et vile !

H : Mais ça aussi ils vont s’en rendre compte au fil des articles.

W : On va dire que je me suis mis à vraiment écouter de la musique avec le metal donc je dirais que c’est le premier style qui m’inspire, sinon ouais…. pour être le maximum opposé je dirais le jazz. Mais en fait je peux pas résumer en deux choix donc je prends les deux opposés. Parce que dans le jazz t’as ce côté improvisation que j’adore, des sons doux comme le rhodes que j’ai cité précédemment, les cuivres, que j’adore aussi. Au final j’aime bien la puissance du metal, de ce que peuvent apporter les sons bien lourds et les voix saturées, comme j’aime les petits cuivres, les accords un peu jazzy. J’aime bien les deux extrêmes. Donc en mélangeant tout ce que se trouve entre ces deux styles, on peut obtenir une palette sonore bien sympathique.

H : Et du coup si tu devais composer, dans quel style aimerais-tu te lancer en premier ?

W : Le peu que j’ai déjà fait, j’aime bien, mine de rien, ce qui est accessible. C’est peut-être  paradoxal de dire ça mais…

H (au bout du rouleau, qui ne comprend plus rien à ce que dit ce pauv’ type) : Un peu oui, par rapport au début de l’interview !

W : Mais…

Avast : Un élément suspect a été détecté.

W : SORS DE CHEZ MOI ÉLÉMENT SUSPECT !

Non mais parce qu’au final j’aime bien les belles lignes mélodiques, les belles harmonies vocales… J’aime  Opeth pour ça aussi ! Ils ont le côté à la fois très brutal, violent et presque anarchique, puis d’un coup des fulgurances qui transforment toute cette anarchie sonore, pour concrétiser ça dans un final très mélodique. Et je pense qu’on a rien sans rien, c’est-à-dire que l’anarchie sonore sert la mélodie et la mélodie sert l’anarchie sonore. Donc si je devais composer quelque chose, ça serait très contrasté et varié. Puis j’aime les histoires aussi, donc j’aimerais raconter des histoires à travers la musique. C’est vrai que j’appréhende toutes les formes d’art un peu de la même façon. Comme les films, les romans, j’aime la musique qui me raconte quelque chose, qu’importe la forme. Donc comme une histoire a beaucoup d’aspects, de rebondissements etc., la musique doit avoir pour moi cette même richesse.

H : Et une dernière question sur un sujet qui a semblé interloquer beaucoup de nos lecteurs, tu es lyonnais et pourtant il parait que tu vis à Croix-Rousse. Comment expliques-tu cette incohérence ?!

W : Alors voilà, je vais tout vous raconter. Je viens de la campagne à la base, je suis un petit peu en exode rural en ce moment. (rire) J’ai fuis la campagne pour me plonger au cœur de la troisième ville de France, et comme toute personne venant de la campagne, j’aime mon petit confort campagnard ! Non en fait c’est des conneries, j’ai ma meuf qui habite à la Croix-Rousse, je suis allé là où j’ai pu, c’est elle qui est snob à la base  !

H : Alors lyonnais ou croix-roussien ?

W : Je suis… un enfant du monde !

H : Et bien merci Wyhman, nous nous reverrons bientôt, enfin je l’espère, au revoir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s